+33 629 188 923 (France)

L’impression additive, ou impression 3D, est une révolution industrielle en cour. Silencieusement, les procédés s’améliorent, les machines augmentent en dimensions, en rapidité, les logiciels sont de plus en plus complets et appairés à d’autres systèmes de production. Et enfin et surtout les cas d’usages de multiplient à l’infinie.

C’est l’exemple même d’une technologie dont les usages de demain sont à peine effleurés et qui vont apparaître au fur et à mesure que la technologie va se déployer. Se démocratiser serait-on tenté d’écrire.

DES FABLAB POUR DEMOCRATISER L’IMPRESSION 3D

En France, de très nombreux fablab existent qui possèdent ou utilisent une ou plusieurs imprimantes additives pour décupler leur capacités de prototypages rapides.

Mais ils ne sont pas les seuls. Ainsi NAVAL GROUP, fleuron français de l’industrie navale militaire, a récemment produit une hélice de bateau en impression additive. C’est dire si la confiance en la résistance et la fiabilité de la production est élevé : on n’imagine pas un tel groupe produire un tel organe vital sur un navire sans une totale confiance en sa fiabilité.

Plus loin, aux Etats-Unis, c’est un hors-bord entier qui a été produit avec une imprimante additive.

TOUJOURS PLUS GRAND

Les dimensions ne semble plus être un problème et les imprimantes géantes se multiplient. En fait, on dimensionne l’imprimante 3D au produit que l’on souhaite créer.

Des maisons entières ont été créées en impression additives. Certes, on en est encore au stade du démonstrateur, du prototype, du POC « Proof of concept ». Mais les progrès sont là et révolutionnent lentement la production industrielle.

En France, il est facile de trouver une entreprise d’impression additive près de chez soi. Ainsi, par exemple, on dénombre à Lille et dans les environs, près d’une dizaine d’entreprises d’impression additive, telle AF DEVELOPPEMENT qui propose même une boutique en ligne.

Tous les secteurs industriels vont être impactés par cette révolution de l’impression additive, aussi bien l’aéronautique que le secteur médicale ou le secteur de l’énergie.

TOUJOURS PLUS DE MATERIAUX

Les deux freins initiaux qu’étaient les dimensions des pièces et le choix des matériaux utilisables ont en partis été levés. Dans les deux familles principales de matériaux, les plastiques d’un côté, et les matériaux de l’autre, de nouveaux brevets et innovations apportent chaque mois de nouvelles possibilités.

L’impression additive, on impression 3D n’a pas fini de nous surprendre.