FAIRE SON STAGE COMMERCIAL DANS UNE START-UP

 Rejoindre une entreprise à taille humaine reste à ce jour ma meilleure décision professionnelle.

« Rejoindre une entreprise à taille humaine reste à ce jour ma meilleure décision professionnelle.

Quelques étudiants effectuent un passage en « start-up » quand ils entrent en troisième année de licence, master 1 ou master 2.Mon choix s’est donc porté tout naturellement sur ce genre d’entreprise pour réaliser mon stage de fin d’étude. Un très bon accueil m’a été réservé, je remercie mes collègues, qui sont pour la plupart alternants, ainsi que mon chef, dont l’entreprise fonctionne bien, avec le sens de la pédagogie et de l’intelligence émotionnelle.

Contacter des clients et des prospects, assurer le suivi quand une mission est confiée, explorer le marché de l’injection plastique pour un client, et celui des tests cellulaires sur « cellules somatiques dérivées d’iPSC » pour un autre, spécialisé dans la R&D médicale et dermatologique. Voici les taches qui m’ont été confié.

Vous devez surement vous demander ce que sont ces cellules somatiques dérivées d’iPSC ; et bien je me suis posé la même question à mes débuts. J’ai dû me familiariser avec de nombreux termes techniques et m’intéresser de plus près à ce secteur qui m’était encore inconnu.

Mes études en école de commerce étaient plutôt théoriques. Mais je voulais appliquer mes connaissances immédiatement, donc le choix d’une start-up était le plus logique.

Dans une PME ou une start-up, les décisions sont prises en circuit court et l’impact de telle ou telle action se voit immédiatement, c’est assez motivant. Nous sommes dans le monde réel et sommes investis directement de vraies missions à accomplir pour de vrais clients. C’est idéal pour appliquer les connaissances théoriques.

Grâce à mon investissement, je suis mieux informé  de la réalité du tissu entrepreneurial et du monde professionnel en général. J’ai découverts dans mon premier poste ce que c’est que de « dealer » avec un client en négociation.

J’ai des responsabilités en start-up qu’on ne m’aurait probablement confiées dans un grand groupe dès mes début.

Aussi, travailler dans des bureaux uniques, au plus proche de son chef et de ses collègues est pour moi quelque chose de très formateur. A la moindre demande ou au moindre doute, il suffit de lever la tête de son écran et de poser sa question. Chose qui n’est pas toujours le cas dans de plus grandes structures. Le circuit décisionnel est très court, ce qui permet d’apporter aux employés des repères et de connaître leurs rôles dans l’organisation.

Sur un autre aspect de la vie de l’entreprise, j’ai pu assister à plusieurs entretien d’embauche (en visio et en présentiel). Etre aux premières loges lors d’un recrutement est aussi quelque chose de très intéressant. On observe comment se passent les entretiens et on m’a même invité à donner mon avis sur le potentiel nouvel employé.

Enfin, travailler dans une start-up offre des possibilités d’évolution rapide aux employés, le plus important étant d’œuvrer efficacement pour la croissance et la rentabilité de l’entreprise. Un simple stagiaire comme moi peut alors devenir : chef d’équipe, cadre responsable d’un service ou encore associé. Ça motive bien. »

Valentin, stagiaire de octobre 2022 à mars 2023

Retour en haut