+33 629 188 923 (France)

Le 2 juin 2021, l’Union européenne et l’Associations des Nations de l’Asie du Sud-Est ont conclu l’accord de l’ASEAN-EU Comprehensive Air Transport Agreement (AE CATA). Ces négociations ont été évoquées une première fois en février 2014 durant un sommet sur l’aviation entre l’ASEAN et l’Union européenne. C’est en octobre 2016 que les cycles de négociations ont commencé.

Cet accord, assez peu évoqué dans la presse quotidienne nationale, marque pourtant un tournant mondial pour le secteur de l’aviation et pour les compagnies aériennes. C’est le premier accord entre ces deux blocs commerciaux qui prévoit un « ciel » ou une « zone aérienne ouverte ». Les services entre ces deux régions et les services de fret entre et au-delà de n’importe quel pays seront illimités. Les compagnies aériennes pourront proposer jusqu’à 14 services de passagers hebdomadaires.

Ces nouveaux services offerts pourront engendrer de nouveaux vols sans escale entre les principaux hubs européens et asiatiques. La concurrence augmentant, de nombreuses propositions de vols seront disponibles à des tarifs inférieurs à ceux actuels.

En outre, un tel accord est une grande opportunité pour les deux blocs de reprendre leurs activités économiques, suite à la pandémie mondiale.

Le président de la réunion des ministres des transports de l’ASEAN, M. Sun Chanthol, a déclaré : « L’ASEAN applaudit cette réalisation importante. L’accord se traduirait par une plus grande connectivité entre l’ANASE et l’UE, bénéficiant à une population de 1.1 milliard de personnes et permettant de plus grandes relations commerciales, touristiques et interpersonnelles entre les deux régions ».

Le secrétaire général de l’ASEAN, Dato Lim Hoi, a ajouté dans une autre communiqué : « L’AE CATA renforcerait considérablement la connectivité aérienne entre l’ASEAN et l’Europe et rapprocherait encore les deux régions. Cela leur permettrait de récolter d’autres avantages économiques ».

Enfin, Mme Adina Vãlean, commissaire européenne des transports, a affirmé : « La conclusion de ce tout premier accord de transport aérien « de bloc à bloc » marque une étape importante dans la politique aérienne extérieur de l’UE. […] Je suis reconnaissante pour l’approche constructive de toutes les parties impliquées, qui a rendu cet accord historique possible ».

La signature formelle de l’AE CATA aura lieu à une date ultérieure, l’accord étant actuellement en cours de revue juridique.

Cet accord pourrait en préfigurer d’autres et risque d’être élargi rapidement.